/medias/image/6548812385b87eb07cd5df.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Carnet de route Australie (5) - Le périple d'un couple d'IFAGuiens

-

Australie

Actualités des groupes

-

17/12/2015

 
 

 
ÉPISODE 5
NORTHERN
TERRITORY


AMÉLIE DA COSTA & DAVID MERCIER
(IFAG MONTLUÇON 2008)
RACONTENT LEUR VOYAGE
EN AUSTRALIE
 
Darwin

 

IFAG Alumni
 
Nous y avons passé quelques jours afin de découvrir la ville dont son Parlement en forme de cube évoquant l’architecture d’Asie du Sud-est et conçue pour résister aux pluies torrentielles. Nous avons également parcouru le Musée « Art Gallery of Northern Territory » qui présente une intéressante collection d’art aborigène du territoire du Nord avec ses sculptures et peintures sur écorce. Un large espace est consacré au cyclone Tracy présentant des photos, des films datant du jour de noël. Une pièce sombre permet d’entendre un enregistrement des bruits effarants de cette nuit-là, effrayant !
Litchfield National Park

 

IFAG Alumni
 
Pour se rafraichir des hautes températures de Darwin, nous sommes partis en direction du Litchfield National Park qui est simplement magnifique. Nous nous sommes régalés dans ces nombreuses cascades avec leur piscine naturelle. Magique. Nous avons également pu contempler les termitières magnétiques ressemblant à un champ de stèles funéraires. Depuis notre arrivée, nous sommes devenus de vrais adeptes du « bushwalking » (randonée pédestre). Les randonnées dans les parcs nationaux sont parfois assez difficiles mais réservent des paysages splendides après quelques kilomètres et quelques heures d’effort.
Kakadu National Parc
 
 
IFAG Alumni    
Le Kakadu National Parc est le plus grand parc national de toute l’Australie et le plus populaire pour ses nombreuses marches dans le bush et pour ses nombreuses peintures aborigènes datant de plus de 20 000 ans. Nous y sommes restés plus longtemps que prévu car notre voiture qui sortait du garage 2 jours auparavant, nous a fait le coup de la panne en plein milieu de rien ! C'est-à-dire qu’à 7h du matin, notre voiture s’est arrêtée d’un coup sans pouvoir la redémarrer. Grosse frayeur et surtout grand moment de solitude. Heureusement après 1h ou 2h quelqu’un passait par là, il nous a alors emmenés au garage le plus proche. 
Crocodiles Jumper

 

IFAG Alumni
 
Le territoire du Nord est connu pour ces nombreux animaux sauvages dont les crocodiles.  Nous avons été les admirer sur l’Adélaïde River. Quel spectacle ! Sans les voir venir ils s’approchent du bateau et viennent sauter à plus de 2m de haut pour attraper un morceau de viande. Terrifiant. Dans toutes les rivières, les trous d’eau il est formellement interdit de se baigner car ils sont habités (et ce n’est pas un mythe). D’ailleurs durant notre séjour dans le Kakadu National Parc, un jeune irlandais de 27 ans en a fait les frais de sa propre vie. Malheureusement, chaque année, des personnes se baignent dans des zones interdites.
 
Hot Springs
 

Après toutes ces émotions, il nous fallait bien un petit moment de détente dans les eaux chaudes des Hot Springs dues à la composition de la roche de la région. Des petits bassins thermaux aux eaux cristallines et souvent entourés de palmiers sont à plus de 32 degrés. Vraiment relaxant, avant de prendre la longue route direction Alice Springs.
 
Alice Springs
 
IFAG Alumni    
Cette ville semble avoir poussé par magie en plein milieu d’une vaste étendue de poussière rouge et de montagnes. Une chose impressionnante est le changement de température en quelques heures, nous sommes passés d’un 25° à 16h à un 10° à 19h et petites gelées pendant la nuit ! Nous avons passés ensuite 3 jours logés chez un couple d’australiens. Le frère d’un vignoble où nous avions fait les vendanges en Mars ! Il avait fait un passage éclair pendant que nous ramassions les raisins, nous avions échangé quelques mots et il nous avait donné ses coordonnées pour lui rendre visite à Alice Springs. C’est ça l’Australie, vous rencontrez des personnes simplement quelques minutes et ils vous invitent à passer quelques temps chez eux. Par la même occasion, nous avons mangé des vrais repas et dormis dans un lit ! Comme quoi le bonheur est simple parfois !
 
Uluru (Ayers Rock) et Kata Tjuka (Mont Olga)
 
IFAG Alumni    
Après une route monotone de 400kms au sud d’Alice Springs, nous apercevons enfin ce fameux rocher, véritable emblème de l’Australie. Effectivement quel enchantement une fois à son pied, ce monolithe mesure 3,6kms de long et s’élève à 348m au-dessus du plateau sablonneux et cette partie visible ne représente qu’un tiers de cette masse. Il impose le respect et dégage une atmosphère particulière.
Le paysage de ce rocheux change de façon spectaculaire avec la lumière et selon les saisons. Effectivement au crépuscule la roche devient orange éclatant, puis passe par toute une gamme de rouge avant de virer au noir à la tombé de la nuit. Tous les touristes affluent pour voir le sunset et le sunrise sur Uluru.
Durant notre visite, nous avons également constaté que certains australiens ne prêtaient pas d’attention à la signification aborigène de ce rocher.  Ils viennent ici que pour assister au coucher de soleil et pour se faire prendre en photo devant, That’s it ! Mais le pire est qu’ils ne respectent pas le site en lui-même (franchissement des zones interdites, prennent en photos des endroits interdits car sacrés pour les aborigènes) cela est un peu triste !
Durant ce séjour à Uluru nous avons été initiés à la Tjukurpa signifiant le DreamTime pour les aborigènes, le temps de la création du monde par les esprits. Effectivement pour les aborigènes, au commencement la terre était une étendue plate, chaque partie de la terre a été crée par un esprit. Certains aborigènes vénèrent encore ces traditions et des cérémonies sont encore pratiquées sur les sites sacrés d’Uluru. 
Les aborigènes
 
 
IFAG Alumni    
Nous avons attendu d’avoir parcouru le Western et le Northern Territory pour faire un aparté sur le premier peuple d’Australie : Les aborigènes. Nous avons eu la possibilité d’en rencontrer. Malheureusement le constat est souvent le même: de nombreux rencontrent des problèmes face aux choses que les « blancs » ont apporté. De nombreux souffres d’alcoolisme, de discrimination et des violences au sein de leur communauté. Ils errent toute la journée dans les lieux publics, ils attendent que les jours passent, cela fait mal au cœur de les voir comme cela par rapport à leur histoire et à leur richesse culturelle.
 
Le sentiment qu’ils nous véhiculent : ils semblent perdus dans leur propre pays. Maintenant il n’y a plus qu’une minorité qui continue à croire, à pratiquer et à transmettre leur tradition et leur culture. Il y a toujours un énorme fossé entre les « blancs » et les aborigènes. Cependant les australiens les utilisent abondamment sur leurs brochures touristiques.
 
 
Découvre chaque épisode : Épisode 1 
Épisode 2
Épisode 3
Épisode 4
Épisode 5
Épisode 6

251 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualités des groupes

Vivre et travailler en Australie avec Anh-Alexis NGUYEN (IFAG Paris 2018)

User profile picture

Nelly RAVILLARD

25 octobre

Actualités des groupes

Nouvelle ambassadrice en Belgique - Laure JUAN (IFAG Nîmes 2011)

User profile picture

Nelly RAVILLARD

23 mai

Actualités des groupes

Nouvelle ambassadrice à Singapour - Claire ROBY (IFAG Lyon 2013)

User profile picture

Nelly RAVILLARD

01 février