Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Julien REROLLE - Fondateur de Spread Research

-

Club Entreprendre

Paroles d'entrepreneurs

-

16/01/2018

 
Julien REROLLE
 
FOUNDER & CEO 
 DE SPREAD RESEARCH


IFAG LYON 1997 - 43 ans

La 1ère agence de notation française a été créée par Julien Rerolle, un IFAGuien qui a fait ses premières armes....
  
Comment es-tu devenu chef d'entreprise ?

 

 
J’ai aimé qu’une école de management pragmatique comme l’IFAG accepte de me prendre pour mes qualités humaines alors que j’avais un profil littéraire avec une licence de philo obtenue à la Sorbonne. Durant ces années d’études, j’ai d’ailleurs compris que j’aimais le maniement de concepts, qui existe tout autant en finance. J’ai poursuivi ensuite ma formation en faisant une Maîtrise de finance à l'Université du Québec (UQAM).
Ces diplômes en poche, j’intègre BNP Paribas à Londres et travaille sur la 1ère banque en Ligne (MBank). De retour en France, j’établis un rapport sur les Télécom et la finance. Cela me donne l’idée de créer ma 1ère entreprise en 2000, Telnet Investment autour de  conseils financiers  très pointus vendus aux opérateurs Télécom. L’aventure dure un an jusqu’en 2001 où l’on me propose la responsabilité de la recherche financière chez Dexia AM

J’y reste jusqu’en 2004 date à laquelle je créé Spread Research, spécialisée dans la notation d’entreprises (PME et ETI) ayant recours à la dette. Mon projet a été développé autour de trois idées :

- externaliser ce que faisaient les banques
- Fournir de la recherche non biaisée
- Développer un savoir-faire très pointu sur les marchés obligataires

D'abord installés sur Paris, nous avons déménagé sur Lyon en 2008. Plusieurs raisons expliquent ce choix : originaire de la région puisque j'ai grandi à Caluire, je pense également qu'à Lyon, nous pouvons exercer notre métier avec une moindre pression, tout en étant à 2h de Paris et de Genève.  
Ton entreprise est la 1ère agence de notation française. Explique-nous ton activité aujourd'hui et tes ambitions.

 



 
Nous sommes spécialisés dans la notation d'entreprises PME et d'ETI ayant recours à la dette. Nous ne notons pas les états cependant notre travail s’apparente à celui des agences telles que Fitch, Moody’s ou Standard & Poors puisqu’il s’agit bien d’évaluer le risque de faillite ou de non-remboursement d’émetteurs de dettes. 
En revanche, notre modèle économique repose sur un socle différent des Big Three puisque nous nous faisons rémunérer par les investisseurs et non par les émetteurs de crédits et jamais par une même société qui ferait les deux en même temps.
  

Depuis notre accréditation Esma en 2013, nous sommes la 1ère agence de ce type en Europe. Si nous opérons, d'ores et déjà, sur les places financières de Londres et de Paris, nous comptons renforcer notre présence en Europe (Angleterre, Italie, Espagne) puis, dans un second temps, aux Etats-Unis. Parallèlement, le réseau local lyonnais est une source de développement pertinente.  
 
PORTRAIT CHINOIS
Si j'étais un fruit
Une mangue
Si j'étais une passion 
l'humanitaire
Si j'étais un rêve
Garder l'innocence
 de l'enfance
   
En quoi l'intelligence économique est-elle un facteur de croissance pour les entreprises?

 



Si l'on considère que l'intelligence économique est la gestion des informations stratégiques d'une société, on comprend mieux qu'elle puisse apporter de la croissance. Comment? En ayant une vision documentée des tendances à venir sur son marché et en comprenant ce qui va se dessiner dans les 3 à 5 ans.
On le voit, l'intelligence économique représente un outil d'aide à la décision fondamental pour les managers d'aujourd'hui et de demain.
 
Julien REROLLE  sur BFM Business - le 4 février 2014


 


 
Quels conseils donnerais-tu aux IFAGuiens qui veulent entreprendre  ?



 

  • S'ils peuvent valider leurs intuitions ou leurs idées dans une structure plus importante avant de se lancer, cela peut leur faire gagner du temps et de l'argent dans l'avancement de leur projet.
  • Développer la confiance en soi et la persévérance
  • Ne pas attendre d'avoir un associé idéal pour se lancer. De mon côté, je me suis associé il y a 4 ans seulement (avec un ancien camarade de Londres chez BNP Paribas) alors que mon entreprise existe depuis 10 ans.
  • Essayer de s'entourer de seniors généreux, ne pas rester seul, rentrer dans des réseaux liés à son marché ou à l'entrepreneuriat...
J'AIMEJ'AIME PAS
 
  • La peinture, la philosophie
  • Développer de nouveaux projets
 
  • La non représentation des citoyens et entrepreneurs à l'Assemblée nationale
  •  
 
Julien REROLLE - Vu dans la presse 
 

 

 


 

 

608 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Paroles d'entrepreneurs

David MERCIER (IFAG Montluçon 2008) - [ENTREPRENDRE] – Créateur du concept de « Conciergerie sportive » et du secteur « Sport et mobility hospitality »

photo de profil d'un membre

Nelly RAVILLARD

09 novembre

Paroles d'entrepreneurs

Jérémy FRANCOIS (IFAG Toulouse 2010) - [REPRENDRE dans l'automobile] – Ça roule pour lui !

photo de profil d'un membre

Nelly RAVILLARD

06 octobre

Paroles d'entrepreneurs

Aurélie THEVENET (IFAG Montluçon 2013) - [ENTREPRENDRE] – Elle crée un outil pour que les Ephad fassent partie de la cité

photo de profil d'un membre

Nelly RAVILLARD

29 septembre