/medias/image/6548812385b87eb07cd5df.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Philippe DALAUDIERE - Directeur Général de DALOFI SA

Paroles d'entrepreneurs - LM

-

31/03/2014

 
Philippe
DALAUDIERE

 
REPRENEUR ET DIRECTEUR GENERAL DE DALOFI SA (Hôtellerie)

Philippe, issu de l'IFAG Lyon 1999, a développé le groupe familial depuis son arrivée en 2005 en doublant le CA, les établissements et le nombre de collaborateurs. Une performance notable dans un secteur extrêmement concurrentiel !
 
Quel est ton parcours professionnel avant la reprise de l'entreprise familiale?

A 17 ans, j'envisageais de reprendre l'entreprise familiale ! Pour me former, je commence par faire un BTS de commerce International. Cela m'incite à partir au Royaume-Uni quelques mois afin d'effectuer un stage dans une entreprise d'approvisionnement de chantiers.
J'enchaîne avec l'IFAG essentiellement pour acquérir des connaissances en gestion/finance. Une fois le diplôme en poche, je pars faire l'armée en 1999 et deviens un an plus tard, responsable d'une agence Easy Rent a Car. En 2001, on me propose un poste de chef de rayon chez Casino où je reste 2 ans avant d’être recruté par le groupe Auchan, pour être responsable d'un magasin Atac avec une équipe de 45 personnes à gérer. Cette aventure dans la grande distribution dura 4 ans et fut extrêmement précieuse pour moi. J'y ai appris le management, la gestion du stress au quotidien, la maintenance d'une Business Unit et l'équilibre financier...vraiment beaucoup de choses qui me servent encore aujourd'hui !

Comment s'est déroulée la reprise de l'entreprise familiale ?

 

En 2005, nous décidons avec mon père d'unir nos forces car, de mon côté, je me sentais prêt à reprendre le flambeau progressivement. C'est bien le terme - progressivement - puisque je me suis retrouvé, enfermé dans un bureau, à faire de la comptabilité pendant presque 5 ans! Un "challenge" pour moi qui suis plutôt homme deterrain ! Cette période a surtout été bénéfique pour comprendre la structure économique d'un établissement hôtelier.

En parallèle, j'ai commencé à développer la partie marketing/communication de nos hôtels en m'occupant également du management des équipes. A partir de 2008, je me suis concentré sur le suivi de la construction d'un nouvel hôtel de 65 chambres que l'on a ouvert en 2010.
Aujourd'hui, nous avons une direction en tandem : mon père est PDG de la holding Dalofi SA et je suis Directeur Général Opérationnel en charge du marketing et du développement.

 

GROUPE DALOFI
"Du coeur au service"

 
  Contact
         
  Le Groupe Dalofi
  • 4 Hôtels Ibis
  • 300 chambres
  • 7,3 M€ de CA
  • 70 collaborateurs
 
 

Adresse postale
Groupe Dalofi
Chemin De Cherbuet

42120 St Vincent de Boisset


Philippe Dalaudière
06 07 52 20 51
ph.dalaudiere@dalofi.com 
 
 
 
 
  

 
Selon toi, quelles différences existe-t-il entre reprise et création d'entreprise?

 

Une reprise d'entreprise familiale, nécessite de faire composer l'historique avec l'existant. On est héritier et garant du patrimoine voire des valeurs familiales. Cela amène parfois à piloter la structure avec un pied sur l'accélérateur et l'autre sur le frein, surtout si le cédant reste dans l'entreprise ! Dans ce cas, il s'agit de trouver les complémentarités pour que la transition se fasse le plus sereinement possible.

Dans un rachat d'entreprise par croissance externe, il est important de pouvoir compter sur un personnel présent favorable à la reprise et un cédant qui sache se mettre en retrait. En 2011, lors de notre dernière acquisition hôtelière, nous avons demandé à l'ancien propriétaire de partir le soir même afin d'insuffler immédiatement notre manière de piloter l'établissement !

Dans une création d'entreprise, on met tout de suite l'entreprise à son image même si le démarrage d'activité est plus lent. On invente tout car on part de zéro.
 
   Si nous voyons plus haut que nos pères c'est parce que nous sommes montés sur leurs épaules lorsque nous étions petits(Un chef étoilé)  

 
Comment appréhendes-tu les challenges de ton secteur demain ?
 
 
 
A l’heure d'Internet, l’hôtellerie doit avoir une stratégie à double détente :
  • se réapproprier le rapport au client en jouant sur la proximité. Avec les comparateurs et sites de réservation en ligne, les clients sont moins attachés à la marque. Il faut donc davantage les convaincre de revenir dans nos hôtels. J'ajouterai que le service doit être irréprochable : les mauvais commentaires sur le Net font des dégâts certains. Enfin, jouer la proximité par un marketing direct subtil pour que les clients réservent sur notre site de marque et non sur des sites d'agences de voyages en ligne qui prennent au moins 20% de la marge des hôteliers.
  • Mais parallèlement et ce n'est pas contradictoire, nous devons proposer les meilleures offres sur la toile via la mise en œuvre d’un Yield management performant.
 
Zoom presse récent de Philippe Dalaudière et Dalofi
 



Acteur de l'économie - Mars 2013 
"Diriger autrement"

Le progrès - Octobre 2013
"Un colloque et un dîner humanitaire au profit du téléthon"


Le journal des entreprises - Septembre 2012
Dalofi, opération de com' : Des nuits gratuites à Roanne

Roanne éco - Décembre 2012
"Tourisme : le roannais doit oser pour réussir"

 

874 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Paroles d'entrepreneurs - LM

Ambroise LEMASSON (IFAG Paris 2016) ose sortir du cadre !

User profile picture

Nelly RAVILLARD

25 novembre

Paroles d'entrepreneurs - LM

JB SERIZIAT et R.BLOURDE - Fondateurs de SCIADO - Jouer n'est pas tromper !

User profile picture

Nelly RAVILLARD

05 juin

3

Paroles d'entrepreneurs - LM

SOLESSA - Projet de B. et O. Mahé (IFAG Nîmes 2008) contre la pollution plastique des Océans

User profile picture

Nelly RAVILLARD

27 mars